Les quatre piliers du bon apprentissage, vous connaissez ?

Le numérique s'est emparé du monde éducatif et l'on ne parle plus que de Moocs, de jeux vidéos, d'escape games ou de e-learning. Si certaines productions tiennent plus du gadget que de la pédagogie, d'autres ont le mérite de renforcer réellement l'apprentissage en actionnant des leviers jusque-là négligés.

Ainsi, la "gamification", qui consiste à transmettre par le jeu, n'a pas son pareil pour faire sortir l'élève de sa passivité et l'entraîner dans un engagement actif. Fini la sieste au fond de la classe (ou de la salle de réunion) ! Le joueur est attentif, engagé, et tendu vers la réussite.  

Les 4 piliers de l'apprentissage 

Ainsi la société Manzalab s'est-elle lancée dans la création de serious games en s'appuyant sur la théorie des "Quatre Piliers de l’apprentissag", développée par le Professeur Stanislas Dehaene, psychologue cognitiviste et neuroscientifique.

Cette théorie décompose en effet le processus d’apprentissage en quatre phases :

  • L'Attention : pour apprendre, il faut commencer par focaliser son attention sur le sujet
  • L'Engagement actif : plus on est actif, et plus on "entre" dans le sujet ce qui favorise la compréhension mais surtout, plus on ressent d'intérêt et de plaisir. Ces émotions positives vont faciliter la mise en mémoire.
  • Le feekback immédiat : dans le jeu, on reçoit tout de suite le fruit de ses choix stratégiques - erreur ou bonne réponse ? - et nous accumulons ainsi comme de si de rien n'était les connaissances sur la bonne marche à suivre. Notez que les erreurs ne sont pas sanctionnées mais contribuent à l'amusement. Le feedback ne doit pas bloquer l'engagement, au contraire ! Il doit décupler l'envie de s'engager de plus en plus dans le jeu... Une étape que nombre d'enseignants pourraient méditer.
  • La consolidation : ce qui a été découvert à travers le jeu ne va être enregistré durablement que si la situation d'apprentissage se répète et que le joueur est amené à réutiliser ce qu'il a déjà repéré... De même, pour intégrer durablement une procédure, une méthode de résolution, il nous faut la mettre en oeuvre plusieurs fois afin de mémoriser certains points et même d'acquérir des automatismes...


La morale pour l'élève de base

Vous êtes face à votre pavé à lire, votre chapitre à digérer, votre devoir à entamer... Quel effort ! Comment vous y mettre ? Comment secouer la flemme qui vous assaille et prendre le taureau par les cornes ?

Cette terrible question - Comment me mettre au travail ? - empoisonne littéralement la vie de nombre d'élèves et d'étudiants. Alors, si on reprenait les 4 piliers de l'apprentissage ? 

1. Focalisez votre attention. Eteignez et écartez donc tout ce qui vous distrait et commencez à penser à votre sujet. Tâchez d'être malin et pour activer le "système de récompense" en pensant à un côté agréable de votre travail (mais si mais si, il y en a !). Pensez par exemple à la bonne note que vous avez eue le mois dernier dans cette matière. Ou bien pensez à la récompense que vous allez vous accorder lorsque vous aurez fini...

2. Engagez-vous activement. Attaquez le travail par une tâche qui ne vous laisse pas passif mais vous sollicite sur divers plans : par exemple, ne vous contentez pas de relire un cours, mais lisez en notant ou en faisant des schémas, organisez une carte mentale, utilisez des couleurs, enregistrez-vous... Si l'apprentissage d'un cours est encore trop dur, alors démarrez par des exercices ou des expériences...

3. Faites un premier bilan : une fiche, une mind-map, un résumé... Reformulez vous-même ce que vous venez d'apprendre ou de lire. Réexpliquez-le en vous imaginant face à un ami virtuel. Rien de tel que de redire les choses avec ses mots ou sa présentation pour s'approprier les choses. Cela peut même être plus efficace que ce que vous avez appris en jouant car la reformulation permet à la fois de comprendre et de mémoriser.

4. Consolidez : revoyez, relisez, récitez ou faites d'autres exercices pour utiliser ce que vous avez appris. Ainsi, les choses "rentrent" en vous et vous acquérez des automatismes. Cette répétition permet d'ancrer les connaissances dans votre mémoire de long terme. C'est le principe des révisions qui permettent d'intégrer de plus en plus de connaissances !

Vous voyez, il n'y a pas que les jeux vidéo qui nous permettent d'apprendre. Nous pouvons nous-mêmes améliorer nos apprentissages avec de meilleures méthodes. Ce que nous faisons dans les formations Méthodo Campus.

A propos de l'auteur

Michèle Longour

Michèle Longour

Commentaires

@

Ces articles peuvent vous intéresser

Votre premier moteur de recherche, c'est votre cerveau !

Avant le début d'un cours ou d'une séance de travail personnel, commencez donc par faire revenir mentalement vos connaissances sur le sujet... Votre cerveau est votre premier mot...

Lire la suite

Les bienfaits du vélo bureau : pédaler en étudiant aide à canaliser son attention !

Une startup a eu la bonne idée de construire des vélos bureaux et de les tester dans des classes. Résultat : quand l'élève pédale, il évacue son &e...

Lire la suite

Etudiants, pratiquez l'errance mentale !

Une étude réalisée par un chercheur à Grenoble École de Management auprès d'étudiants met en évidence les bienfaits des pauses sur l'attention. Ces courts moments d'errance mentale...

Lire la suite